La perte de l’odorat annonciatrice… 

de maladie neurodégénérative ?




Le problème avec l'odorat, c'est qu'il est rarement testé au cours de la vie.
Le tester n'a d’ailleurs rien d'un examen de routine, comme peut l’être la prise de tension artérielle, et à moins de souffrir une perte déjà importante, on ne se rend pas toujours compte que l’on perd de l’odorat.
Pourtant, une diminution de l'odorat sans raison valable (comme une infection ORL, des allergies respiratoires, un tabagisme, etc.) pourrait être annonciatrice d'une maladie neurodégénérative débutante, telle que la maladie d'Alzheimer ou la maladie de Parkinson.
Disposer d'un symptôme annonçant précocement ces maladies intéresse tout particulièrement les médecins pour pouvoir agir en amont le plus possible, avant que les neurones ne soient définitivement détruits et donc que les lésions soient irréversibles.

Des récepteurs du lobe frontal lésésSelon un chercheur ORL venant de Pennsylvanie et ayant mené et publié l'enquête dans «The Lancet Neurology», ce sont des dommages au niveau de récepteurs présents dans le lobe frontal qui pourraient expliquer la perte précoce de l'odorat.
Les signaux reçus n'y seraient plus traités correctement et le cerveau ne pourrait donc plus analyser et percevoir correctement les odeurs.
Ces dommages peuvent pourtant être évalués à partir d'examens d'imagerie tels que le PET-scan. Toutefois, pour être capable d’estimer les pertes, il faut disposer d'examens antérieurs, ce qui est à ce jour rarement le cas.

En pratiqueChacun peut vérifier tout au long de sa vie, si son odorat fonctionne bien.
Sentir un fruit pour savoir s'il est mûr est déjà un réflexe pour beaucoup, alors pourquoi ne pas le faire avec d'autres végétaux, une nourriture plus large, etc. ? Sentir des odeurs et s'amuser à trouver de laquelle il s'agit, en ayant les yeux bandés, est parfois un jeu utilisé pour amuser les enfants.
Pourquoi ne pas en faire autant avec ses parents ?
C'est à la portée de tous !
Et en cas de scores en baisse au fil du temps, il est possible d'alerter son médecin pendant qu'il en est encore temps.

Source:Le Généraliste : «la perte de l'odorat liée aux démences?»

https://www.legeneraliste.fr



GE Florence Mayer
Assistante en Gestion du Quotidien
Art-thérapeute

Création du site: 26/12/09.