Mon Blog

Édito: Les balades, et autres visites d’expo, ont pour but de faire réaliser que ces sorties peuvent se faire avec des personnes âgées, handicapées, alzheimer…
Dans le cadre thérapeutique, l’extérieur, le monde, amènent une socialisation indispensable.
Mon souci étant de préparer le parcours en facilitant les entrées, et le bien-être de chacun… J’essaie de donner le plus de détails, et reste à disposition si besoin de d’avantage d’informations.
Diaporama en cliquant sur la première photo.  

Tous les billets ↓

Armando Bergallo… le Vernissage

94820cd0-2d35-4990-a1f5-23ffcabb8c02

TÉMOIGNAGE

restera ouvert au public jusqu’au 30 septembre 2018

sur rendez-vous

5759a60c-30eb-4033-9eaf-199859f0ac16

avec

Celio Torina  -  violin 

Loïs Torina  -  violoncelle

63125eb1-cc34-4753-b8da-b1beb2dcdcfb

avec… la convivialité autour d’un repas! 


https://www.armandobergallo.com/arts-plastiques/témoignage/


Le Petit Cluzeau
Chemin du Cluzeau
47330 LALANDUSSE

Tél. 05 53 36 35 19

Pierre de Berroéta


Au Centre d’Art Contemporain d’Eysines

198 avenue du Taillan 
33320 Eysines 

Du mercredi 28 mars au dimanche 12 mai 2018

Lescombes Castle Eysines 33 France


 Le Centre d’art contemporain propose au public de suivre le parcours de cet artiste amoureux du pays basque qui, après une solide formation aux Beaux-Arts de Paris et une période figurative aux couleurs intenses, glisse vers l’abstraction. 

Pierre de Berroeta atténue alors ses couleurs, avant d’atteindre sa plénitude créative durant laquelle il produit une gouache par jour, des cartons de tapisseries, des peintures à l’huile, des mosaïques….

Né le 1er avril 1914, à Paris, parcours artistique accompagné d’une production conséquente.      

Sa vision s’altérera fin 2001, lui imposant un repos forcé qu’il vivra avec dignité.

Pierre de Berroéta s’éteint le 6 février 2004 à Isturitz.

 Sa Bio > ICI 

BAIGNEUSE AU VOILIER  1955

BAIGNEUSE AU VOILIER  1955 

COMPOSITION 1958

COMPOSITION 1958 

NATURE MORTE AUX FLEURS 1654

NATURE MORTE AUX FLEURS 1654 

LE PORT DE BORDEAUX 1954/55

LE PORT DE BORDEAUX 1954/55 

COMPOSITION 1958

COMPOSITION 1958 

COMPOSITION 1964/66

COMPOSITION 1964/66 

COMPOSITION 1967

COMPOSITION 1967 

COMPOSITION 1989

COMPOSITION 1989 

 Et toutes les oeuvres restant à découvrir en visitant l’expo, au château.
Comptez une bonne heure et une demie de plus pour faire le tour du parc, en beauté ! 



 Le malaise exprimé en 1945 par Henri Wormser et Léopold Durand, critiques d’art qui se proposent de présenter l’état de la peinture en France, fait peut-être comprendre pourquoi tant de jeunes artistes, que nos deux auteurs ne pensent pas à prendre en compte, sont à la recherche d’un nouveau souffle, d’un nouvel espoir, aussitôt après la guerre.
Ce nouvel élan, ils vont le trouver en prospectant les ressources de l’abstraction.
Au lendemain de sa Libération, Paris connaît un climat de fermentation intense dans lequel s’élaborent quatre courants ou tendances principales :

Les Peintres de tradition française entendent pour leur part renouer avec les valeurs d’authenticité nationale, en exploitant la double leçon de l’héritage fauve et cubiste. Le souci de schématisation formelle, le désir d’un retour à l’élémentaire conduiront la plupart de ces artistes vers une non-figuration plus ou moins allusive, mais toujours fidèle aux notions post-cubistes de composition et de structure ;

Dans le deuxième courant, s’élabore la récupération posthume des messages puristes, néo-plasticien et suprématiste des pionniers, théoriciens de l’abstraction géométrique : Kandinsky, Mondrian, Malévitch. 

La valeur de leurs témoignages et la richesse de leurs enseignements sont acceptées comme une véritable révélation.
L’idéologie abstraite repose ici sur un postulat : l’abandon du parti pris représentatif implique un code de substitution rigoureux, s’appuyant sur les structures formelles simples et strictes de caractère géométrique ;
Un troisième courant de sensibilité diffuse cohabite, avant tout au nom d’un parti pris vitaliste qui privilégie le geste d’instinct, l’art d’effusion et une nouvelle spatialité.
Il ne s’agit plus de représenter un quelconque sujet emprunté à la « nature » mais d’exprimer la profonde nécessité intérieure qui habite la conscience de l’artiste, comme le recommande Kandinsky.
Au lieu de se situer dans le circuit jugé fermé d’un vocabulaire géométrique, l’artiste privilégie un lyrisme qui se traduit par des gestes dictés par l’instinct… 


 Poursuivre la lecture de cet article  sur le site Le Musée Privé 


 Photos de l’expo Florence Mayer ( sauf celle du château ) 

 




Créations féminines à Lescombes

 

À Lescombes… «Créations féminines »

Trois artistes féminines à l’honneur ! 

Une nouvelle fois, le Centre d’art met en exergue la création féminine. 

Les œuvres d’Eliz Barbosa, d’Yvette de la Frémondière et d’Emmanuelle Leblanc sont mises en perspective.
Les visiteurs découvriront les derniers travaux délicats d’Eliz Barbosa, les sculptures d’Yvette de la Frémondière et les variations chromatiques sensorielles d’Emmanuelle Leblanc.

 

Du mercredi 10 janvier au dimanche 11 mars 2018  

 198 avenue du Taillan 

33200 Eysines    

-Eliz Barbosa 

Trêve de prélude ! L’entrée en matière se fera spontanément et sans détour avec le travail dEliz Barbosa.
 Née en 1973 dans le Cher, cette peintre diplômée de l’école des Beaux-Arts de Bourges dévoile à Eysines deux séries récentes baptisées
« Botanique » et « Opéra chromatique ».

Si la première déroule une kyrielle d’étrangetés végétales répondant aux noms de philodendrons, arums, violettes d’Afrique, chaînes-des-cœurs, pervenches de Madagascar et autres tubercules, le second ensemble s’attache à saisir les mystères sonores de compositions musicales inspirées par Wassily Kandinsky, Arnold Schönberg, Herbie Hancock ou Miles Davis.

J'avais découvert en aout 2009, les oeuvres d'Eliz Barbosa, en ce même lieu qui lui avait été alors entièrement consacré.  
J'ai adoré son travail sur les " bestioles " cette minutie, la transparence, la délicatesse… Elle est passée à autre chose !

sa> BIO 

Eliz Barbosa -Bogolan-

Eliz Barbosa -Bogolan- 

Eliz Barbosa -Rhizome en Sax Vert-

Eliz Barbosa -Rhizome en Sax Vert- 

Eliz Barbosa  -Pierrot lunaire- Schönberg-Les papillons

Eliz Barbosa  -Pierrot lunaire- Schönberg-Les papillons 

Eliz Barbosa -Rhizome pour Miles-

Eliz Barbosa -Rhizome pour Miles- 

Eliz Barbosa- Clarinette souple-

Eliz Barbosa- Clarinette souple- 

Eliz Barbosa- Opus noir-

Eliz Barbosa- Opus noir- 


-Yvette de la Frémontière;  « Le squelette amoureux », « Les sourires »,…

Bien qu’originaire d’Egypte, Yvette de la Frémondière a fait ses classes à Paris, à l’Ecole des langues Orientales et à l’Ecole du Louvre sections sculpture et égyptologie.
Cette adepte de toutes sortes de matériaux (terre cuite, bronze, bois, papier, aluminium, inox, béton, céramique,…) nous mène quant à elle sur des territoires peuplés de totems, de bustes, de femmes éphémères comme de météorites répondant aux noms de « Gravité noire », « Noir mystérieux », « Densité noire déchirée ».

Un bestiaire protéiforme que cette sculptrice et dessinatrice née à Port-Saïd étend encore dans des dessins au fusain sur papier d’inspiration abstraite ou figurative comme dans des petites pièces, figurines amusantes surnommées « La coquette », « Le doigt », « Le squelette amoureux », « Les sourires », « Anne ma sœur Anne, ne vois-tu rien venir? » ou « Le jacuzzi ».

SA > BIO 

Yvette de la Frémondière

Yvette de la Frémondière

DSC01122

TOTEMS IMPROBABLES  

DSC01124

FUSAINS 

DSC01130

LA MÉLANCOLIE DES LUNES BLANCHES 

Yvette de la Frémondière

Yvette de la Frémondière

Yvette de la Frémondière

Yvette de la Frémondière

Yvette de la Frémondière

Yvette de la Frémondière

Yvette de la Frémondière

Yvette de la Frémondière


Yvette de la Frémondière

Yvette de la Frémondière


 

-Coloriste de lumière: Emmanuelle Leblanc 

Née en 1977 dans la petite commune de Pithiviers près d’Orléans, Emmanuelle Leblanc a élu pour sa part domicile du côté de Le Tourne en Gironde.
Passée sur les bancs de l’Université d’Arts plastiques de Toulouse, cette artiste affectionne tout particulièrement la couleur et la lumière.
Le b.a.-ba pour un peintre me direz-vous.
Et pourtant.
Ses œuvres nimbées d’émanations atmosphériques et de troubles chromatiques infusent un univers où se disputent révélations crépusculaires et apparitions évanescentes.

SA > BIO

La grande  Ninfa 2009

La grande  Ninfa 2009 

ROAD 2009

ROAD 2009

Emmanuelle Leblanc

Emmanuelle Leblanc

Emmanuelle Leblanc

Emmanuelle Leblanc

Emmanuelle Leblanc

Emmanuelle Leblanc

Emmanuelle Leblanc

Emmanuelle Leblanc

Emmanuelle Leblanc

Emmanuelle Leblanc

Emmanuelle Leblanc

Emmanuelle Leblanc

Emmanuelle Leblanc

Emmanuelle Leblanc


 En l’absence de Michel Pécher, souffrant, nous avons été très gentiment accueillies par Eric Schwall, que je remercie ici.  

 

 Photos de l’expo: Florence Mayer. 

  


Tous les billets

Haut de la page ↑

GE Florence Mayer
Assistante en Gestion du Quotidien
Art-thérapeute

Création du site: 26/12/09.