Réforme attendue

La réforme de la dépendance est vivement attendue. Elle devrait notamment réduire les sommes qui restent à la charge des particuliers…

Selon le rapport de France Alzheimer, les aidants familiaux d’un proche atteint de la maladie d’Alzheimer dépensent de leur poche 1.000 euros par mois.

Ce reste à charge est accru par «le poids élevé des dépenses liées aux protections pour l’incontinence, à l’acquisition de produits corporels et d’hygiène, pour soigner la peau abîmée des malades, des produits qui ne sont pas pris en charge par l’assurance-maladie», précise l’Association.

Mains3

Cette somme est à comparer au prix moyen des pensions de retraite d’environ 1100 euros. Plus précisément, seul ou aidé par un proche, le malade paie en moyenne entre 1.042 et 1.180 euros par mois pour être aidé, soigné et surveillé, qu’il soit à domicile ou en établissement.

Ce coût comprend les biens et services nécessaires à la maladie, les aides perçues et les activités assurées par le proche aidant.

Les aides comprennent notamment l’allocation personnalisée d’autonomie prise en charge par la Sécurité sociale.

En revanche, les aidants ne perçoivent pas d’aide spécifique.

Et outre ces 1.000 euros dépensés chaque mois, les proches consacrent en moyenne 6h30 par jour au patient!

Quant au coût psychologique que représente l’aide apportée à un proche atteint d’Alzheimer, il est énorme.

GE Florence Mayer
Assistante en Gestion du Quotidien
Art-thérapeute

Création du site: 26/12/09.