Sommeil perturbé...

...signe précoce de la maladie d'Alzheimer ?

Salvator Dali, Le Sommeil 1937.

Salvator Dali, Le Sommeil 1937.

Des siestes qui s'éternisent plusieurs heures pourraient-elles être un signe précoce de la maladie d'Alzheimer ? C'est ce qu'ont révélé des chercheurs canadiens lors des rencontres annuelles de la Société des neurosciences à la Nouvelle-Orléans, le 18 octobre 2012. 

Un sommeil agité et vécu comme non réparateur, une sensation de fatigue chronique, un allongement des siestes et la consommation de somnifères seraient autant d'indice du développement de cette maladie neurodégénérative touchant 36 millions de personnes dans le monde dont 860 000 en France.

Près de 40% des personnes souffrant de la maladie d'Alzheimer présentent des troubles du sommeil qui devient fragmenté avec beaucoup d'éveils nocturnes. Et si ces troubles, depuis longtemps reconnus par les médecins, pouvaient être un marqueur précoce de la maladie ? 

Les chercheurs ont constaté que les personnes présentant un sommeil non réparateur, une fatigue diurne, et prenant des somnifères étaient plus à risque de se voir diagnostiquer une maladie d'Alzheimer dans les deux années ultérieures. Mais ce n'est pas tout : ils ont mis en évidence que plus les troubles du sommeil étaient importants, plus la maladie était grave.

bien dormir

Pour Roxanne Sterniczuk, le principal facteur prédictif du développement de la maladie est "l'augmentation de la somnolence diurne". Ainsi, il semblerait que "des changements subtils dans le cycle veille-sommeil apparaissent bien avant la pathologie".

La bêta-amyloïde en cause chez les souris:...


Merci de poursuivre la suite de cet article sur: 


Cliquez"le Magasine de la santé" suivi de l'émission "Allo docteurs"


GE Florence Mayer
Assistante en Gestion du Quotidien
Art-thérapeute

Création du site: 26/12/09.