Expo: «Rêves de Venise»


 En cliquant sur la première photo, vous lancez le diaporama, merci! 

Venezia San Marco2008…Massimo Vitali

Venezia San Marco2008…Massimo Vitali

Je viens en visite ce jour, accompagnée de 10 personnes, un groupe agréable, et nous avons pu bénéficier du tarif de groupe de 5€. (voir en bas de page) 

dsc05586 med



Dès l'entrée nous ne pouvons manquer la magnifique gondole, dressée telle l'égérie de cette nouvelle exposition.

Le texte qui suit, est l'oeuvre du commissaire de l'exposition Ashok Adicéam, que nous avions eu le plaisir de découvrir l'ors de la visite de l'expo "Shanghai"!

Bien sûr, ce blog est là pour vous informer, et pour amener quelques images aux domiciles des personnes ne pouvant se déplacer, pour les autres… tout n'est pas sur cette page !!!
Le lieu est remarquable, et l'expo incontournable.

 

Aqua Alta de Laurent Valera

Aqua Alta de Laurent Valera

« Bien que la légende de Venise ait été beaucoup raillée par les rationalistes, les sceptiques et les démystificateurs résolus, l’attrait qu’exerce la Sérénissime est extraordinairement impérieux ». Ces mots de l’écrivain James Morris accueillent  le visiteur de la cinquième exposition de l’Institut Culturel Bernard Magrez intitulée Rêves de Venise.  
Cette exposition propose un voyage artistique inédit à travers les rêves et les visions d‘artistes de siècles et de cultures divers. Cette réunion d’œuvres dans les salons du Château Labottière ancrage public du mécénat culturel de Bernard Magrez, désire recréer cet univers unique au monde par l’accord et l’écho des interprétations singulières provoquées par « la Ville assise sur la Mer »… 

Les apprêts pour Tivoli… JR

Les apprêts pour Tivoli… JR

Forte de l’identité et de l’image qu’elle s’est construite et qu’elle a su imposer dans  le monde entier, Venise affirme son statut auprès du visiteur dès son entrée maritime et son imposant bâtiment de la Douane de Mer avec un groupe sculpté de  Bernardo Falcone (vers 1630-1697) composé d’un globe doré soutenu par deux  atlantes et surmonté d’une allégorie de la Fortune (1677). 

Le noeud de Babel 2013… Jean Michel Othoniel

Le noeud de Babel 2013… Jean Michel Othoniel 

Cette composition illustre parfaitement ce qu’est Venise: un monde à part édifié de toute pièce qui repose sur trois rêves collectifs et fondateurs. La première Utopie est celle d’un espace de vie crée au milieu de l’eau qui, progressivement a été complété par un  ensemble urbain et architectural parfaitement maîtrisé.
La deuxième Utopie est celle d’un commerce mondial dont la ville de Marco Polo a été le théâtre : de denrées multiples allant des matières premières essentielles de l’époque le sel, le poivre et le sucre- aux étoffes et à la pierre Venise a connu un flot  d’expéditions et d’échanges commerciaux  sans précédents entre l’Occident et l’Orient. Pour finir, l’Utopie de la République de Venise, qui a choisi comme dirigeants une aristocratie démocratique et humaniste. La réalisation de ces trois utopies a permis le rayonnement international de Venise qui, lorsqu’elle était contestée par ses rivales n’en a été que renforcée grâce à des guerres  victorieuses. 

Le grand soir… Claude Lévêque

Le grand soir… Claude Lévêque

Autoportrait à Venise devant une peinture de Giovani Belini… Agnès Varda

Autoportrait à Venise devant une peinture de Giovani Belini… Agnès Varda

Le canaletto…Jean Sabrier 1978

Le canaletto... Jean Sabrier 1978


Canaletto 1740/1745

Canaletto 1740/1745

C’est à cette chance – la Fortuna – ainsi qu’au Divin et aux saints  protecteurs que la Ville s’en est remise. Conscients de leur chance, Doges et  marchands eurent alors continuellement à cœur de remercier l’aide providentielle dont ils bénéficiaient par l’édification de plus de trois cents églises et surtout par l’établissement de Scuole, écoles de bienfaisance et de formation aux Arts et Métiers afin de constituer leur propre école de peinture et initier ainsi un style particulier aux œuvres. 

C’est dans cet environnement fondé sur l’idée, l’ingéniosité et l’imaginaire collectif que s’est forgé ce qui allait devenir le centre d’attraction artistique planétaire actuel: la Ville de l’Utopie de l’art et de la culture. 

Angeli 2010(papier peint)… Jean-François Rauzier

Angeli 2010(papier peint)… Jean-François Rauzier

Détail du plafond

Détail du plafond 

Bonbons enveloppés dans du papier doré1993… Félix Gonzalez-Torres

Bonbons enveloppés dans du papier doré1993… Félix Gonzalez-Torres 

DSC09480


Jesus 2009-2011… Takashi Murakami

Jesus 2009-2011… Takashi Murakami

L’interrogation de cette force de séduction et l’influence symbolique mondiale de Venise est au coeur du cheminement de l’exposition. On y retrouve certaines des matières premières de la Ville, en particulier l’Or de la Basilique San Marco ou le verre de Murano – utilisées par les artistes pour explorer les soubassements inconscients et les rêves paradoxaux de Venise. « Entre le rêve et le réveil » (Walter Benjamin), l’exposition s’ouvre en extérieur avec une image dialectique qui interprète une signification nouvelle de la ville utopique des artistes : une sphère dorée de James Lee Byars (1932-1997). Elle se termine avec le dessin d’un triangle dédié par Cy Twombly (1928-2011) à Platon et à sa Cité idéale.

DSC09468
DSC09467


Détail du tableau

Détail du tableau du tableau au dessus 


Enigma2012… Denis Robert

Enigma2012… Denis Robert

Dans les salons du Château, le parcours s’enchaîne comme une rêverie étrange qui répond à l’invitation hypnotique de Venise, Veni Etiam, Reviens encore* et concentre les principaux éléments classique de Venise: Arsenale (la Cité de l’utopie artistique), Vedute (architecture et foules), Republica (renversement et irrévérence), Salute (les icônes du salut), Fortuna (l’harmonie immatérielle).
Ces cinq étapes sont infiltrées en parallèle d’une oeuvre en images et sur écran digital qui crée une rupture, celle de l’espace intime et de la confession : s’agit-il d’une promenade amoureuse ou de la chute de Casanova ? 
Enfin, Suite Vénitienne propose en contrechamps, au sein de la Collection Bernard Magrez, un accrochage photographique original comme une recomposition en images de la sérénité de Venise. 

En présentant des artistes d’hier et d’aujourd’hui, cette exposition est donc à la fois classique, moderne,contemporaine et intemporelle, tout comme Venise.

Une quarantaine d’oeuvres – peintures, sculptures, photographies, vidéos et installations – toutes tendues entre la glorification de la splendeur vénitienne ou le renversement de son archétype, est rassemblée ici pour interroger l’idée et le désir même de Venise, et tenter de répondre à la question irrésoluble: pourquoi Venise ? 

Oeuvres des artistes exposés dans le Château :

Sophie Calle, Canaletto, Maurizio Cattelan, Braco Dimitrijevic, Cerith Wyn Evans, Katharina Fritsch, Alberto Giacometti, Nan Goldin, Felix Gonzalez-Torres, Camille Henrot, JR, Anish Kapoor, Yves Klein, James Lee Byars, Claude Lévêque, Nicolas Milhé, Takashi Murakami, Zoran Music, Jean-Michel Othoniel, Martin Parr, Jean Sabrier, Rudolf Stingel, Cy Twombly, Agnès Varda et Massimo Vitali. 

Oeuvres des artistes en résidence à l’Institut, exposés dans les Pavillons et le Jardin classé à la française :

Claire Adelfang, Décalage vers le bleu, Guy Limone, Giovanni Ozzola, Laurent Valera et Sébastien Vonier. Suite Vénitienne :

La collection Bernard Magrez à l’étage du château accueille une série de photographies prises à Venise par Denis Robert et une tapisserie de plafond réalisée par Jean-François Rauzier.   


Constitué sous la forme d’un fonds de dotation, l’Institut Culturel Bernard Magrez est une initiative privée de mécénat artistique et culturel. 

« Le mécénat artistique et culturel s’inscrit logiquement dans ma vision parce qu’il concrétise des vertus morales dont je ne saurais me départir. Quand on a la chance d’avoir connu la réussite, on se doit de la partager. Voici donc venu pour moi le temps de donner : donner la chance et promouvoir des artistes qui ont du talent, leur donner du temps et des moyens pour accompagner leurs projets en soutenant la production d’œuvres originales »       
 Bernard Magrez 


L’Institut Culturel Bernard Magrez a pour missions d’intérêt général : 
• l’accès à la création contemporaine pour tous les publics, via la création ou le soutien de manifestations publiques 
• la rencontre et l’échange avec les artistes de notre temps 
• l’aide à la production d’œuvres inédites, par la mise en place de résidences d’artistes mais également la création de Prix artistiques.  

DSC09483

Le Château Labottière

Ce magnifique hôtel particulier construit en 1773 pour les frères Labottière, libraires à Bordeaux, est le siège du Centre d’Art du Château Pape Clément.

Installé en plein cœur de Bordeaux et entièrement rénové en 2010, il accueille des expositions d’art moderne et contemporain, réunissant des œuvres issues de collections publiques ou privées (celle de Bernard Magrez notamment) et l’expo:

RÊVES DE VENISE 


Cette exposition dure jusqu'au 21 juillet 2013. 

Ouvert de 14:00 à 18:00 du mercredi au dimanche, Plein tarif : 7€ réduit: 5€

Visites guidées et soirées privées uniquement sur rendez-vous au 05 56 81 72 77

Autres renseignements sur le site de l'institut :

Institut Culturel Bernard Magrez

16 rue de Tivoli 33000 Bordeaux (entrée du public) 


Visualisez la vidéo de l'exposition: 


Photos de l’expo: Florence Mayer.


GE Florence Mayer
Assistante en Gestion du Quotidien
Art-thérapeute

Création du site: 26/12/09.