Expo Mitau

Requiem inachevé… Passeur de mémoire

À la demande du peintre j’ai dû retirer des photos
de peintures… celles-ci ayant été vendues.

Exposition Mitau en ce lieu désormais incontournable des expos de Mérignac: la Vieille Église St-Vincent. Facile d’accès, sans marche à monter, proximité de parkings et du centre ville, Tram et Bus.

Max Mitau 1

Ce peintre travaille la matière, et la puissance des pigments utilisés donne lumière et intensité à toutes ses œuvres.

Dans cette exposition, «Requiem inachevé… Passeur de mémoire», il donne à penser sur le chemin de ces déportés en camps d’extermination.

Max Mitau 4

Détail

La mémoire elle se trouve aussi dans les récits de Mitau, dans son humanitude et son besoin de transmettre…

Max Mitau 3

Détail

Peintre généreux, certes doté d’un puisant ego et bien heureusement, cela ne le rendant que plus charismatique!

Il nous relate ses souvenirs, et nous raconte son savoir faire, un petit peu… se dévoile, et toujours nous entraîne dans un monde de couleurs vivantes, puissantes, parlantes.

Max Mitau 5

Détail

Mitau partage, offre, donne à réfléchir…

Max Mitau 6

Sacrée mémoire qu’a ce monsieur, se rappelant ma visite en son atelier, il y a bien des années, accompagnant dans le cadre de mon travail un couple de personnes âgées dont le monsieur atteint de la maladie d’alzheimer dut prendre du repos dans un confortable fauteuil, son épouse quant à elle était avide de savoir, avide de connaître l’histoire de ce peintre vivant… Et oui, Mitau est Vivant, et conscience de cela nous devons avoir, de le connaître et l’apprécier sans posthume besoin!

La fureur de peindre qui l’habite, l’urgence qu’il semble éprouver de trouver chaque jour de nouvelles interprétations possibles, est donc chez lui, tout simplement, une fureur de vivre.

Chaque tableau est un nouveau sens qui l’autorise à ne surtout pas conclure… Sa peinture est tout simplement une attitude existentielle, éthique dans le sens où elle autorise un rapport vivable à l’Autre, c’est-à-dire au monde.

L’éthique est ce passage d’une situation d’être à un être autrement, jusqu’à un autrement qu’être.

L’homme et son œuvre entrent l’un et l’autre dans un mouvement dialectique, où le devenir du tableau est corollaire d’un devenir sujet.

Phrases empruntées aux très beaux textes de Monsieur Hervé Soulas, dans la brochure délivrée lors de l’expo.

Photos de l’expo: Florence Mayer.

Martine Perron (ci-dessous) a rédigé les textes accompagnant certaines des œuvres de Mitau dans son expo Le Requiem inachevé. Je vous recommande la lecture de son livre: «La clé des sens».

Martine Perron

Besoin n’avons-nous pas de ce petit supplément d’âme???

— Martine Perron, qu’est-ce que «la clé des sens»?

— «La clé des sens est une méthode de prévention et de stimulation cognitive qui permet d’établir ou de rétablir une communication avec des personnes âgées souffrant d’isolement de solitude et/ou de troubles psychiques plus ou moins prononcés, grâce à l’utilisation d’objets médiateurs et évocateurs du passé de la personne».

Voir également: Accompagnement en Gérontologie et Développements.

GE Florence Mayer
Assistante en Gestion du Quotidien
Art-thérapeute

Création du site: 26/12/09.